des hauts… et des bas…

Parfois j’ai l’impression que l’on ose pas vraiment parler de nos difficultés, de ce qui ne va pas !

Moi-même, j’ai beaucoup écris sur ce que je vis en ce moment, mes changements, ma découverte (et adhésion) au minimalisme et à la simplicité. Je conseil à qui veut bien me lire de ralentir, prendre le temps et apprécier la vie ! Mais je n’évoque que rarement les difficultés rencontrées, les moments de doutes traversés. Les retour en arrière, où simplement les jours ou rien ne va, où l’on n’a plus envie !

Et pourtant ces instants de doute font aussi partie de nos vies. Ils sont parties intégrantes de notre cheminement. Et bien souvent ce sont eux qui nous aident le plus à nous construire et à grandir.

C’est bien joli de vouloir embrasser le minimaliste et vivre simplement… mais la réalité est toute autre ! Nos vies sont compliquées, remplies d’obligations, de choses à faire,  à accomplir.

Que cela soit de part nos jobs, nos familles ou encore simplement parce que notre société fonctionne ainsi.  Notre quotidien est fait d’administration (facture à payer, document à remplir et envoyer, rendez-vous à fixer, etc..), de tâches à compléter (ménage, éducation, « to-do » liste en tout genre), bref d’activité dont on se passerait bien mais qu’il est bien impossible d’éviter.

Et au milieu de tout cela, on devrait encore trouver du temps pour soi, pour son développement personnel, pour manger (et cuisiner) sainement, faire du sport ou du moins bouger quotidiennement, pour passer du temps avec son ou sa partenaire, pour jouer avec ses enfants, bref je crois que je vais revoir ma position sur le clonage…

Plus sérieusement, peu importe les bonnes résolutions et la bonne volonté… tout cela demande énormément d’énergie au quotidien  et il y a des jours où rien ne va: on a l’impression qu’on ne va jamais y arriver, d’être complètement perdu ou on a tout simplement pas envie !

Quand c’est le cas, il est important de se rappeler, que c’est la même chose pour tout le monde, que certain jours fonctionnent moins bien que d’autres. Que l’adversité fait partie de nos vie et, au risque de sonner un peu clicher, c’est souvent le challenge qui rend la victoire encore plus délicieuse.

Dans ces moment, j’essaie de garder à l’esprit mes valeurs et ma vision. Me souvenir du chemin parcourut et que rien ne sert de vouloir brûler les étapes. Simplement faire un pas après l’autre, continuer d’avancer, ne pas oublier d’apprécier chacune des étapes et garder à l’esprit notre direction.

Je vous souhaite donc pleins de courage pour votre propre chemins et pour surmonter les épreuves de notre quotidien !

 

Un peu d’égoïsme dans nos vies…

Je viens de finir un livre qui m’a beaucoup touché : « Let your life speak » de Parker J. Palmer. Un livre sur la recherche de sa vocation.

J’ai bien aimé son approche concernant la recherche de sa vocation. Pour lui cela passe d’abord par une certaine dose d’égoïsme. Car notre voie, ne serait pas quelque chose que l’on reçoit d’une « force » extérieure, mais que l’on possèderait déjà tous (et toutes) en nous. C’est pour cela qu’il faut apprendre à s’écouter et chercher en soi !

Cela paraît un peu paradoxale, car c’est donc en étant plus égoïste que l’on pourra mieux aider les autres, puisque, finalement, c’est en étant « vrai » que l’on aura un meilleur impact sur eux ! Il va d’ailleurs plus loin en émettant l’hypothèse que l’on a tous en nous du bien comme du mal et qu’il est important d’embrasser les deux côtés, pour former l’ensemble qui nous compose, nous définit et nous permet de grandir dans la vie. Connaître ses limites comme ses forces pour mieux avancer et décider !

J’adore aussi cette analogie qu’il fait entre notre société industrielle et notre manière d’appréhender les gens et situations. En effet, nous parlons souvent en terme de fabrication/construction : je souhaiterai construire de nouvelles amitiés, me fabriquer plus temps,  je souhaite faire carrière etc…

Pour lui nous devrions revenir aux valeurs que l’agriculture nous avait enseignées : faire naître et grandir ! Faire naître puis grandir une amitié, faire grandir une vocation, cultiver du temps, etc.

Je sais pas vous mais moi ça me plaît, je n’ai pas encore trouvé ma voie (même si j’y travaille avec mon cours « Upstream ») mais cela m’inspire à continuer, après tout il n’y a en tous les cas aucun mal à plus s’écouter, non ?

Je peux d’ailleurs que recommander de surfer un peu sur le net et faire quelques test de personnalité, comme par exemple le test de Myers Briggs ou encore ennéagramme et prendre le temps de lire sur les différents types existant. Cela permet de mieux comprendre certaine situation et personnes et surtout, je pense, à mieux se connaître et, qui sait, s’apprécier !!

Sur ce, je vous souhaite un excellent « slow » weekend et d’avoir (prendre) du temps pour vous ! 🙂